PERSONNAGES CELEBRES

LEON FAUX.

Ouvrier mineur à la Cie des Mines d'Anzin. fils légitime de Napoléon de même profession et de Clarisse PLICHARD ménagère il est né le mercredi 1er mars 1882 à Vieux-Condé (Nord). Il se marie avec Céline DÉFOSSEZ fille d'Eugène DÉFOSSEZ et de Céline CALONNE le samedi 25 janvier 1902 à Hergnies (Nord), en la Maison Commune. De cette union naîtrons : on, Marceau , né le jeudi 31 juillet 1902 à Hergnies (Nord), Quartier du Rieu de Condé, décédé le mercredi 27 juillet 1977 à Vieux-Condé (Nord), à l'âge de 74 ans. Eugène , né le dimanche 6 août 1905 à Hergnies (Nord), quartier du Rieu de Condé, décédé le samedi 17 novembre 1984 à Valenciennes (Nord), à l'âge de 79 ans. Raymonde, Céline née le vendredi 9 novembre 1906 à Hergnies (Nord), quartier du Rieu de Condé. décédée le dimanche 9 novembre 2003 à Denain (Nord), à l'âge de 97 ans. Clarisse née le samedi 25 janvier 1908 à Hergnies (Nord), Quartier du Rieu de Condé., décédée le lundi 23 juillet 1979 dans la même localité, à l'âge de 71 ans. Napoléon , né le mercredi 23 juillet 1913 à Hergnies (Nord), Quartier du Petit Quesnoy, décédé le mardi 17 février 1998 à Valenciennes (Nord), à l'âge de 84 ans. Mobilisé le 1er août 1914, il est resté sous les drapeaux jusqu'en octobre 1915, puis placé en sursis d'appel pour être employé dans les mines du Pas-de-Calais en octobre 1915. De 1916 à 1917 il est mis à la disposition de l'Armée Britannique qui le charge d'une mission d'espionnage à Condé et Vieux-Condé. Dénoncé aux autorités allemandes Le 29 Janvier 1918 le tribunal de Guerre Allemand condamne pour "Espionnage par pigeons voyageurs". Avant son exécution Léon Faux écrit ces mots :

« Mes chers parents, Ma chère femme et mes chers enfants, Voici les dernières paroles que je te dis par écrit ; je vais te quitter pour toujours, mais ne prend pas trop de chagrin, car il faut que tu vives pour élever nos enfants. Tu leur parleras souvent de leur Père qu'ils se rappellent de moi et les l embrasseras assez souvent pour moi. Maintenant chère femme voici ce que je peux donner pour souvenir à les enfants : tu donneras ma montre à Léon, et ma pipe et à blague à tabac à Eugène ; et mon cache-nez à Napoléon ; et à mes deux filles tu lui donneras les mouchoirs; et toi chère Céline tu prendras le panier et mon portefeuille pour toi, la bague ce sera pour mon frère Lucien ; et (partie barrée illisible).
Maintenant chère femme que nos enfants seront très sages avec toi leur maman, et tâche bien ma chère Céline d'être sérieux avec nos enfants, tu seras heureux avec eux, car il vont tous travailler pour toi.
Maintenant tu passeras la lettre à mon frère Lucien il passera à nos sœurs et à tes tan(???) et il pourra la lire à ton père que je fais mes à Dieux avant de mourir à toute la famille.
Maintenant chère Aline, et mes enfants, et mes frères et mes sœurs et mon père Eugène et mes tendres.
Au revoir * ma femme, au revoir mes enfants, au revoir toute la famille, au revoir et encore au revoir encore au revoir à toute la famille pour toujours
Enfin ma chère femme et mes enfants et mes frères et mes sœurs
Je vais mourir prenez courage.
Je vous embrasse pour la dernière fois (illisible p-e Avoire) à tous,
Le 26 février fusillé à Condé à 6 heures du matin. » (
Sources Archives Générales du Royaume de Belgique)

Léon sera fait Chevalier de la Légion d'Honneur à titre posthume par décret du 25 mars 1924 et sera décoré de la British War Medal par les Britanniques. Mort pour la France, Léon figure sur le Monument aux Morts d'Hergnies et sur un monument situé dans les remparts de Condé/Escaut. Un square situé à Vieux Condé porte son nom.

JULES BEAULIEU 1913-1940

Deux sites lui sont consacrés :

Cliquez ici

Ou rendez-vous sur la page Facebook suivante



EUGENE THOMAS 1903-1969

Eugène Thomas, né le 23 juillet 1903 à Vieux-Condé (Nord) et mort le 29 janvier 1969, est un homme politique français, ministre, grand résistant, créateur du réseau de résistance France au Combat.